Les News

Bal de fin des ateliers

Le 15 juin, nous terminions les ateliers de danses médiévales et renaissance par un mini-bal ; de nombreuses danses très variées pour que chacun puisse s’amuser et prendre du plaisir : entre danses médiévales diverses, branles de la Renaissance, allemande, pavane, gaillarde ou tourdion, nous avons passé un après-midi très animé pour terminer l’année.

Danse Médiévale : Ad Mortem Festimanus

BAL A BLOIS

Un moment magnifique que ce bal Renaissance dans le château de Blois –

Très belles musiques par le groupe du Banquet du Roy avec un maître à danser qui a parfaitement bien expliqué les diverses danses avec un excellent choix nous permettant de danser certaines qu’on a rarement l’occasion de pratiquer lors des bals comme le Ballet du Canat ou la Gavotte.

Que dire de cette salle des états généraux qui est absolument fabuleuse ?

De très beaux costumes aussi –

Atelier couture de costumes

A la Belle Assemblée, nous réalisons aussi nos costumes pour les bals Renaissance, fêtes médiévales ou prestations.

Ici un exemple : cette cape de velours pour accompagner une robe renaissance. (Tissu : deux rideaux de velours qui ne servaient plus – les galons brodés trouvés sur le net ainsi que le fermoir) + la doublure de satin verte.

Le patron a été réalisé en regardant sur internet la confection de capes.

Danses Renaissance italiennes des XVe et XVIe siècles.

On a connaissance de ces danses par les maîtres à danser italien, tels que  Domenico, Cornazano et Ebreo.
Ils ont divisé leurs danses en deux catégories : “bassadanza (basse-danse) et “balli”. La traduction littérale de “bassadanza” est danse lente ce qui signifie que les danseurs restent au sol et n’ont pas de sauts hauts dans l’air.

Ces danses étaient populaires en Italie entre 1450 (peut-être plus tôt) et environ 1494, voire plus tard. Il faut se souvenir qu’à cette période l’Italie était au coeur de la Renaissance en Europe. Entre 1494 et 1515, l’Italie entre en guerre et les danses ne sont pas au centre de l’intérêt du moment.  Ce qui fait qu’il y a un immense écart de plus de 100 ans entre les danses précitées et celles de Caoroso et Negri (milieu, fin du XVIe).

Les danses italiennes comprennent des pas qui leurs sont propres et diffèrent de ceux utilisés dans les danses de la Renaissance française, quoiqu’on retrouve le simple  (sempio ou passo), le double (doppio), la reprise (reprisa).
La révérence ou  riverenza  est différente de celle utilisée en France. 

Pour le style de ces danses,  Domenico parle dans son traité de la grâce, des manières de se placer et de  “fantasmata”, qui équivaut à l’agilité physique contrôlée par la compréhension de la “misura” ( Misura est la manière dont on peut lier les pas au rythme de la musique et l’habilité physique à les interpréter sur le parquet de danse).

Citons ici une de ces danses, La Spagnoletta  – elle fait partie des “Balli” du XVIe siècle.
C’est une très belle danse pour des couples.
Voici un exemple dans cette vidéo : 

 

Soirée animation médiévale avec l’APEEP martienne

Publiée par Apeep Marsienne sur Samedi 27 octobre 2018

Le 27 octobre la Belle Assemblée a eu le plaisir d’animer une soirée sur le thème médiéval à St Mars du Désert –

Quelques danses en démonstration et initiation pour les enfants et quelques parents.

Nous avons passé une excellente soirée avec un repas particulièrement soigné.

 

Un bal Renaissance au château

Branle coupé chanté

Publiée par La Belle Assemblée sur Lundi 5 novembre 2018

Le 3 novembre, grand bal Renaissance au château de la Colaissière ( 49270 Saint-Sauveur-de-Landemont) organisé par La Compagnie des Hémioles à  Saint-Barthélemy-d’Anjou et représentée par Valérie.

Quoi de plus magique que de se retrouver hors du temps, reporté au temps de la Renaissance dans un lieu superbe avec tous les danseurs en costumes, tous plus beaux les uns que les autres ?

Goûter, apéritif, repas délicieux et merveilleusement bien présenté et des danses, variées, multiples, grâce au groupe de musiciens.

Tard dans la nuit, quand le bal s’achève, se retrouver dans les chambres aux meubles d’époque – J’avais la chance pour la deuxième année de retrouver la chambre du Roi René et son beau et grand lit à courtines.